Diagnostic de la recherche scientifique

 

La recherche scientifique et technologique est peu développée au Bénin, dans une moindre mesure orientée vers les besoins de développement. Les structures universitaires béninoises sont sous équipées et peu organisées pour participer à la production du savoir nécessaire à la résolution des problèmes économiques et sociaux du pays. Par ailleurs, les quelques résultats de la recherche ne sont ni diffusés, ni valorisés.

Les principales entraves au développement du sous-secteur sont l’inexistence ou la rareté des programmes de formation initiale et continue des enseignants chercheurs ainsi que la marginalisation des chercheurs par rapport à la communauté scientifique internationale, ce qui réduit les échanges d’expériences. A cela s’ajoute la fuite des cerveaux qui vient réduire les capacités nationales et sous régionales dans la formation des étudiants, des enseignants chercheurs pour le développement de la recherche.

La Loi n°2003-17 du 11 novembre 2003, portant orientation de l’Education Nationale, dispose que la recherche scientifique effectuée par les enseignants chercheurs doit contribuer à améliorer les contenus de l’enseignement. Dans la réalité toutefois, l’impact des résultats de la recherche sur l’enseignement est limité puisque l’enseignant chercheur ne détermine pas toujours ses projets de recherche en fonction de l’intérêt scientifique de son domaine, des besoins sociaux économiques, ou de ses motivations professionnelles, mais en fonction des financements conditionnés qu’il peut obtenir.